Samedi 28 à 14h: Rencontre avec Angélique Del Rey

24 02 2009

 

 

Angélique Del Rey a publié en 2007 avec Miguel Benasayag “Eloge du conflit” (voir ci-dessous une présentation de ce livre). 
Elle viendra présenter et discuter les idées de ce livre au café citoyen de mars… avancé au samedi 28 février, à 14 heures, au café-lecture Le Remue-Méninges, 59 rue Désiré Claude à Saint-Etienne.

A travers ce livre, les auteurs travaillent la question de la résistance, de la construction d’alternatives. Quoi faire, comment résister ? Nous pourrons réfléchir avec elle à la question de l’engagement, et parler de ce qui se fait dans plusieurs chantiers de transformation de la société, par exemple :

-  les questions de la croissance et de la décroissance (voir son texte récent : Pas de solution : la seule voie de sortie…

-  l’Education : comment résister au processus utilitariste qui avance aujourd’hui ?

-  l’engagement aux côtés des familles et enfants sans papiers avec le réseau RESF. Angélique Del Rey et Miguel Benasayag ont écrit avec des militants de RESF “La chasse aux enfants : L’effet miroir de l’expulsion des sans-papiers” (voir : Eloge de la désobéissance)

-  la crise du travail social aujourd’hui. Voir, sur le site du Collectif Malgré tout : http://malgretout.collectifs.net

  

Voir aussi, sur le même site, une interview de Miguel Benasayag par Alexandre de Nunez :http://www.ameriquelatine.msh-paris.fr/spip.php ?article109 

Sur ce même livre, on peut regarder également 3 vidéos réalisés par TV Bruits à Toulouse lors d’une rencontre avec Miguel Benasayag à la librairie Terra Nova en juin 2008. 
ces 3 vidéos sont à http://tvbruits.org/spip.php ?article951

 

 

 

Présentation de l’éditeur 

Dans les sociétés occidentales hyper-formatées, l’idée même du conflit n’a plus de place. Les conceptions de la vie commune tendent vers l’intolérance à toute opposition. Le minoritaire doit se soumettre à la majorité et, de plus en plus, contestataires et dissidents semblent relever de l’ »anormal ». 
Dans cet essai iconoclaste et bienvenu, Miguel Benasayag et Angélique del Rey explorent les racines et les effets délétères de cette idéologie. En refoulant les conflits, nos contemporains se laissent envahir par l’idéal de la transparence : toute opacité dans leurs relations devrait être éradiquée, car elle impliquerait l’altérité et, donc, l’ennemi potentiel. Une illusion dangereuse, à laquelle peuvent aussi succomber certains contestataires qui critiquent le système avec ses propres catégories : au lieu de s’affirmer comme des  » autres « , sujets d’une multiplicité subversive, ils s’en tiennent à revendiquer des droits, confortant l’idée que les  » valeurs  » de l’idéologie dominante sont nécessairement désirables par tous. 
Analysant les différentes dimensions du conflit – entre nations, dans la société ou au sein même de l’individu -, les auteurs mettent à jour les ressorts profonds de la dérive conservatrice des sociétés postmodernes. Ils démontent aussi bien les illusions de la  » tolérance zéro  » que celles de la  » paix universelle  » : nier les conflits nés de la multiplicité, ceux dont la reconnaissance fait société, c’est mettre en danger la vie. Le refoulement du conflit ne peut conduire qu’à la violence généralisée, et l’enjeu auquel nous sommes tous confrontés est bien celui de l’assomption du conflit,  » père de toutes choses  » selon Héraclite.

Biographie des auteurs 
Miguel Benasayag, philosophe et psychanalyste, anime le collectif « Malgré tout ». Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont, aux Editions La Découverte : Le Mythe de l’individu (1998, 2004), La Fabrication de l’information (avec Florence Aubenas, 1999), Résister, c’est créer (avec Florence Aubenas, 2002) et La Fragilité (2004, 2007). 
Angélique del Rey est professeure de philosophie.

227 pages 
Editeur : Editions La Découverte (6 septembre 2007) 
Collection : Armillaire 
ISBN-10 : 270715296X 
ISBN-13 : 978-2707152961

On peut acheter ce livre à la librairie Lune et L’autre, 19 rue Pierre Bérard, au centre ville de Saint-Etienne (http://www.myspace.com/lune_et_l_autre
Il coûte 14 euros.

Publicités

Actions

Information




%d blogueurs aiment cette page :