En juillet

8 07 2010

nous sommes très heureux de vous annoncer les dernières soirées du café-lecture avant l’été et la fermeture annuelle (le 30 juillet).


Vendredi 16 juillet 2010 à 20h30

Vous aurez le plaisir de pouvoir y écouter deux solos cordes et voix très singuliers

Gilles Poizat (Lyon) – guitare et voix
chansons brutes, voix à faire pleurer les filles
je ne parle pas des textes qui sont même des fois en anglais…
http://www.myspace.com/gillespoizat

et nous avons le grand plaisir d’accueillir aussi
(unique concert en rhône alpes et il a choisi St Etienne de lui même!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!)

Eugene Chadbourne (North Caroline) – banjo et voix
quelque chose d’un peu country, un peu expé aussi
léger, fin, ludique (excellent pour vos enfants) et surprenant bien entendu
http://www.myspace.com/eugenechadbourne

Et le 23 juillet à 20h30 également :

Aurélie – chansons acidulées : Avec un brin d’ironie, un soupçon de malice et beaucoup de dérision, Aurélie offre un univers coloré et acidulé, comme un bonbon Arlequin, où se mèlent divers personnages loufoques et touchants. Du bachelor à la femme au foyer, de l’androgyne à l’adolescent, Aurélie (piano, voix) s’amuse avec les maux sur un nerf décontracté… Après un parcours de dix ans au Conservatoire Massenet de Saint-Etienne qui s’achève (temporairement) lorsqu’elle sent que cette voie n’est pas la bonne, que cette manière d’apprendre est beaucoup trop académique et la prive de tout plaisir, elle décide de continuer seule le chemin pour trouver sa façon d’envisager la musique. Elle découvre la scène, son univers et sa voix. Un peu plus tard, elle intègre l’Ecole d’Architecture de Saint-Etienne ainsi que les ateliers de « musiques actuelles » du Conservatoire Massenet, et très rapidement elle réalise que ce choix n’est pas anodin : ces deux disciplines si complémentaires, la mène vers un résultat commun : l’envie de créer, de composer. Ses airs sont fortement inspirés de la chanson française. En apparence. Lorsque l’on tend l’oreille ses origines ressortent sous forme d’accents lointains, de mélodies épicées, et de notes vagabondes, héritage de cultures entremêlées. Sur scène, la demoiselle n’est pas avare. A la fois douce et espiègle derrière son piano, elle partage sa voix acidulée avec le public qui dès les premiers instants lui accorde une oreille attentive.

www.myspace.com/aureliechanson

Publicités

Actions

Information




%d blogueurs aiment cette page :