RENCONTRE AVEC MARYLENE PATOU MATHIS autour de son livre « neanderthal, une autre humanité »

16 02 2011

Vendredi 25 à 18h30

“NÉANDERTHAL, UNE AUTRE HUMANITÉ”, « LE SAUVAGE ET LE PRÉHISTORIQUE, MIROIR DE L’HOMME OCCIDENTAL”…

Rencontre avec Marylène Patou-Mathis autour de ses livres et de ses recherches sur la préhistoire

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, et ce peut-être depuis moins de 30 000 ans seulement, il existe une seule espèce humaine sur la Terre (1).
Et pourtant le racisme et la hiérarchisation des humains sont endémiques…
Voici une rencontre pour réfléchir à tout ça, et prendre du recul, avec une chercheuse qui a beaucoup réfléchi à la question et publié récemment deux livres importants : “Néanderthal, une autre humanité” (2006 et 2010) et “Le sauvage et le préhistorique, miroir de l’Homme occidental – De la malédiction de Cham à l’identité nationale” (janvier 2011). (2)

Auteure de plusieurs ouvrages qui font autorité,Marylène Patou-Mathis est docteur en préhistoire, directrice de recherche au CNRS et responsable de l’unité d’archéo-zoologie du département Préhistoire du Muséum National d’Histoire Naturelle à Paris.
Elle étudie Neanderthal depuis plus de vingt ans, et a republié récemment “Néanderthal, une autre humanité”, dans une version mise à jour, à l’occasion de la sortie du film “AO le dernier Néanderthal”, dont elle a conseillé le réalisateur, Jacques Malaterre. Elle a également été commissaire de la grande exposition “Au temps des mammouths” au Muséum.

Et en janvier 2011 vient de sortir “Le sauvage et le préhistorique, miroir de l’Homme occidental – De la malédiction de Cham à l’identité nationale”
Cet ouvrage à caractère plus historique et sociologique porte sur l’altérité, ou comment, à partir du siècle des Lumières, les Occidentaux en sont venus à établir des hiérarchies au sein de l’espèce humaine et ont cessé de voir les sociétés comme simplement différentes les unes des autres.

On pourra rencontrer Marylène Patou-Mathis, l’écouter et parler avec elle de ses recherches vendredi 25 février à 18h30 au Remue-Méninges, 59 rue Désiré Claude à St-Etienne.
Une rencontre à ne pas manquer…

 Lire la suite

“Néanderthal, une autre humanité”

Neanderthal appartient comme nous à la grande famille des hominidés. Il est maintenant possible de retracer sa longue histoire. Taillé pour affronter tous les environnements, y compris les plus hostiles, il a su développer au fil des siècles un mode de vie adapté à des conditions économiques très complexes.
Cette civilisation qui semblait tellement fruste atteste d’une intelligence sociale et technologique si opérationnelle qu’elle permettra à Neanderthal de survivre plus de 300 000 ans. C’est beaucoup…
Avec l’arrivée il y a 40 000 ans de Cro-Magnon en Europe, Néanderthal se trouve confronté à une autre humanité. Dans certaines régions, il conservera son mode de vie, ailleurs il empruntera le savoir-faire des nouveaux arrivants. Et puis il disparaîtra. Pourquoi ?
“S’il n’a certes pas réalisé toutes les choses que fera plus tard l’homme moderne, il était aussi « intelligent » que lui car il ne faut pas confondre réalisations et capacités. Néanderthal était différent de nous, mais, être différent ne veut pas dire être inférieur ! Ni supérieur d’ailleurs. Certains penseront alors, pourquoi a-t-il disparu ? À quoi on pourrait répondre cela : Néanderthal a vécu près de 300 000 ans, et nous, combien de temps vivrons-nous ?”

L’homme de Neanderthal est un mal-aimé. Les savants du XIXe siècle, qui découvrirent ses restes, doutaient qu’il pût être notre ancêtre. Aujourd’hui, grâce aux recherches ADN, on a établi sa parenté avec Cro-magnon. Mais les scientifiques du XXIe siècle s’interrogent encore sur les causes de sa mystérieuse disparition ou sur l’absence d’œuvres d’art … Leur mode de vie, en relation étroite avec la nature, était pourtant élaboré : grands chasseurs, ils fabriquaient les outils à la perfection, maîtrisaient le feu, enterraient leurs morts. Autant de gestes qui attestent d’une humanité qui ne fait aucun doute pour les scientifiques aujourd’hui. C’est cette aventure que relate avec talent Marylène Patou-Mathis.
(Publié aux Editions Perrin, Tempus, 2006-2010, 9,50 €)

Voici des liens vers des ressources pour préparer cette rencontre

- 3 conférences de Marylene Patou-Mathis au collège de la Cité des Sciences en octobre 2009

Quelle place parmi les hominidés ?

Homme ou bête ?

La disparition d’une culture

- Une émission de France Culture : La marche des sciences” de septembre 2010 consacrée à La préhistoire, une passion française

- Sur Hérodote.net, écouter (dans encadré bleu) une interview de Marylene Patou-Mathis en 2010 par Richard Fremder :
Neanderthal, Une autre humanité (55 minutes) et lire un article d’André Larané.

- Une interview de Marylene Patou-Matis conseillère du film « AO, le dernier Néanderthal » :

- Sur Universcience-vod, écouter et voir une discussion entre Marylène Patou-Mathis et Silvana Condemi, paléoanthropologue à l’Université de la Méditerranée :
Neandertal : Cro-Magnon m’a tue(r) ?
http://www.universcience-vod.fr/swf/player.swf?isDeported=true&autoStart=false&mediaId=465&playerParamsUrl=http://www.universcience-vod.fr/webservices/smartplayerConfig&maxRelatedItemCount=10


“Le sauvage et le préhistorique, miroir de l’Homme occidental – De la malédiction de Cham à l’identité nationale”

« Vu d’Occident, l’Autre a deux visages : le Sauvage – l’Autre dans l’espace – et le Préhistorique – l’Autre dans le temps. Ce livre entend montrer comment ces « imaginaires cousins », qui se sont rejoints et superposés au XIXe siècle, se sont forgés dans les cercles érudits à partir des récits de voyageurs et des théories scientifiques, puis diffusés dans les milieux populaires grâce aux magazines illustrés, aux romans, aux expositions universelles ou coloniales et aux musées. Avec toujours en contrepoint l’Homme occidental, à la fois fasciné et rempli de préjugés.
Pourquoi l’altérité et l’existence d’une humanité plurielle, qu’elle soit passée ou présente, sont-elles toujours si difficiles à accepter ? C’est à cette question que nous avons tenté de répondre dans cet ouvrage. » (M. P.-M.)
Editions Odile Jacob
Voir le sommaire du livre

Qui sont les sauvages ?

Écouter l’émission “autour de la question » de Caroline Lachowsky sur RFI le 31 janvier 2011

- Marylène Patou-Mathi invitée d’Audrey Pulvar dans le 6/7 de France Inter – 1 fevrier 2011

Marylène Patou-Mathis

Notes

(1) Dans l’un de ses derniers livres, “Les coquillages de Léonard” – 2001,Stephen Jay Gould a consacré à cette question un chapitre : “Notre exceptionnelle unicité”.
Il y écrit en conclusion : “Si nous nous représentons la Terre entière telle qu’elle était il y a 40 000 ans, nous observons qu’il y avait, à ce moment là, un buisson de trois espèces co-existantes : “Homo néanderthalis” en Europe, des populations survivantes de “Homo erectus” en Asie, et “Homo Sapiens” en train de se répandre sans discontinuer sur toute la partie habitable de la planète. La richesse de cet ensemble de trois espèces peut sembler très inférieure à celle du buissonnement des hominidés qui existait en Afrique il y a deux millions d’années, et comprenait une demi-douzaine d’espèces vivant simultanément. Mais admettre que trois espèces humaines coexistaient encore il y a seulement 30 ou 40 000 ans demande une révision majeure de nos façons habituelles de penser. Notre existence d’espèce unique en son genre dans le monde actuel représente une singularité…”

(2) Marylène Patou-Mathis a publié également
- Mangeurs de viande, Perrin, 2009
- Lascaux histoire d’une découverte, Fleurus, 2008
- Une mort annoncée – A la rencontre des Bushmen, derniers chasseurs-cueilleurs du Kalahari, Perrin, 2007
- La préhistoire, Fleurus, 2006

Publicités

Actions

Information




%d blogueurs aiment cette page :